Le Centre Social Confluence est sous structure associative au service des redonnais depuis 2002, nous fêterons son quinzième anniversaire le 23 septembre 2017.
Son édification remonte au 23 juin 1963 où Monsieur LE BRIGANT, Maire de Redon, cédait gratuitement un terrain, au nord de l'hôpital et en bordure de la rue de Galerne, pour que la CAF construise un Centre Social. Celui-ci ouvrira ses portes en 1972. Géré pendant près de trente ans par la CAF, il deviendra associatif en 2002.

Voici son objet tel qu’il est inscrit dans ses statuts :

  • gérer et animer un équipement et des services qui lui sont confiés par la ville de Redon, la CAF, Néotoa ou d'autres partenaires ;
  • proposer un lieu d'accueil accessible à l'ensemble de la population, sans discrimination et offrir des temps de rencontres, d'échanges, d'informations et d'activités ;
  • promouvoir toute initiative tendant à développer la pratique d'activités sociales, familiales, culturelles, éducatives et de loisirs.

L’association coordonne essentiellement les fonctions de gestion administrative, financière et humaine du Centre Social implanté sur le quartier de Bellevue.

La ville de Redon met des locaux à disposition du Centre Social par le biais de conventions. Chaque année, elle attribue une subvention de fonctionnement votée par le conseil municipal.

Aujourd'hui
Le Centre Social c'est 18 salariés qui représente 12 ETP, près de 900 adhérents dont une centaine de bénévoles qui représente 2.5 ETP.
C'est un projet social validé en 2015 pour 4 ans autour de 3 axes :

  • Reconfigurer l'animation globale du Centre Social à la fois en interne et en externe.
  • Cibler les actions sur les enjeux sociaux du territoire et sur les habitants.
    Puis dans un second temps :
  • Appuyer et soutenir les familles dans leur fonction parentale.

Il faut, en toutes circonstances, s’interroger sur les raisons de nos choix pour donner du sens à notre action, rechercher en permanence équilibres et opportunités, mettre à profit les contraintes de changement pour en faire des occasions de progrès.